jeudi 11 avril 2024

Ça

 
Content
– content de quoi
d'être là – immobile
dans ce lieu fréquenté journellement, avec ses plantes que je connais si peu encore, qui me résistent gentiment, avec ses arbres voyageurs, ses oiseaux familiers, ses fils de soie ténus qui flottent.
Content d'être – enfin
retiré de moi-même et de l'ignorance. Content de traverser le jour comme si c'était un seul et même pays. L'énergie de ma naissance est là, à chaque instant.

Mais on ne vit pas dans un terrier sans s'inquiéter de la forêt autour, qu'elle soit radieuse ou dévastée. Autour, ça court dans tous les sens, dans tous les sangs. Ça s'acharne à avoir raison. Ça flanque des raclées, ça se multiplie, ça pleure devant ses morts, devant sa propre mort. Ça intronise le pouvoir en arrachant leurs ailes aux mouches. Ça vend du sucre aux innocents, quand ça ne marchande pas autour d'un génocide, la tête pleine d'idées fausses. Parfois ça grouille de bonnes volontés, mais ça n'aime décidément pas l'eau froide. Et ça ne fait qu'empirer. Ça ne fait que creuser, brûler, empoisonner. Ça ne fait qu'asphyxier.

Nuages. Si beaux nuages. Esprits candides.

Le feu le matin, c'est aussi pour toi, ma mère, que je le rallume. Dans la nostalgie de la neige. Dans un rêve de faussaire. La poésie nous éternise.


Andrei Tarkovsky

dimanche 7 avril 2024

jeudi 4 avril 2024

J'aurai l'air d'être mort



Joël, 12 ans. Pierre tombale sur l'île d'Arz.
Une belle leçon de poésie, soulignée par les coquelicots.
Photo Corinne

* La route du petit prince tutoie les étoiles (commentaire de Topa sur un autre billet)

mardi 2 avril 2024

mercredi 27 mars 2024

S'élever


Construire un mur en pierre, un poème, c’est un peu la même chose: on utilise des éléments, pierres/mots, de texture identique mais de formes différentes, on les assemble, avec l’intelligence dont on dispose et qu’il aura fallu développer sur le tas – tas du bancal, du mal fichu – pour créer quelque chose de solide, quelque chose qui se voudrait fondamental, idéal, et qui gardera à jamais trace de la main qui l’a bâti/écrit.
La pierre sèche est simple et belle dans le paysage, et la poésie recèle des trésors d'humanité. Toutes deux sont des dons. Les murs souvent se font pâquerettes, les mots ciel et nuages. Il y a tant de naturel là-dedans, tant de volonté d'être au plus près des jours, qu'on ne peut qu'y rester fidèle. Même dans un monde qui a changé radicalement de visage.


Autoportrait en murailleur - 2014

lundi 25 mars 2024

Nu

L.D

Là, évidemment, nous ne sommes pas loin des Barbapapa. Je vais devoir travailler pour atteindre un niveau acceptable en dessin (mais j'ai tout de même dépassé l'éléphant dans le boa*, non?) Et je vous tiendrai au courant de mes progrès – si j'en fais.

* Relire le petit prince si nécessaire.

samedi 23 mars 2024

Paysage de montagne



L.D

    L'eau et le vent sont des bonheurs
            errants
    J'aime aussi l'aboiement des chiens
    
    ( Jean-Pierre Colombi)

samedi 16 mars 2024

Plumes


L'appareil photo polaroïd (du nom de la fameuse marque pionnière) relevait à l'époque – de mes vingt ans – à la fois de la magie et du funambulisme. Les imperfections et les couleurs passées donnaient à l'image carrée un je ne sais quoi de nostalgique, en même temps qu'elles révélaient de façon surprenante la présence du photographe.
Existe t-il le stylo polaroïd, qui permet d'écrire un poème du premier jet, avec la spontanéité et la facilité du génie naissant?
Mon "grillon" me dit que le temps de l'écriture, qu'il soit rapide ou lent, n'est peut être après tout que la partie émergée du poème, disons 90/10, les 90% non visibles étant le travail de la vie même, avec ses chemins parfois hasardeux mais qui dévoilent au bout du compte toujours une grande richesse.


Andrei Tarkovsky

    Tu veux écrire?
    Alors, tais-toi,
    Prends ta plume
    Et gratte!
    
    Bernard Lorraine

mardi 12 mars 2024

Supplément enfants


J'ai attrapé le chat
au bout d'une ficelle

et je le mangerai
à l'heure du repas

à moins que d'ici là
il m'aime
qu'il n'aime que moi


L.D 2024
(d'après une carte postale de la basilique San Clemente à Rome)

samedi 9 mars 2024

Naissance d'une lumière


Fleurs de pissenlit (Loiret)
23 décembre 2019 à 16 heures, dit le fichier...