dimanche 26 janvier 2020

Le bonheur...



Robert Roselrav (alias Robert Varlez)

A chacun sa définition du bonheur selon son niveau de conscience. Moi, la vie de chien ça me tente assez...
Le second collage vous fera sûrement penser à une citation d'un célèbre chef indien.


Sammy Slabbinck

jeudi 23 janvier 2020

Spacieux


C'était au mois de janvier 2017. Je reçois, pour les vœux, un micro livret fabriqué main et signé Christian Degoutte. Chacun des quatre textes miniatures qui le composent est accompagné d'une miniature musicale, une partition de 16 mesures signée Jérome Bodon-Clair, à jouer sur l'instrument de son choix... Quatre impressions de voyage, dont celle-ci:


         Des terrains de foot à l'infini. Séparés les uns des autres par des rigoles,
         des bandes de lumières. Des centaines de canards, d'oies, de moutons
         ont envahi les pelouses: tous les matchs sont annulés. On respire. On est spacieux.
         On baguenaude sous le ciel immense.

Pays-bas (sur la digue, en pédalant vers Hoom)
Christian Degoutte


photo L.D

dimanche 19 janvier 2020

Projet lumineux


Pur écho que ces quelques extraits de Après j'irai chanter de Jean-Michel Robert


J'ose

Souvent j'ose croire que les êtres sont,
dans leur profondeur, moins bafouillés que leurs actes.
Aussi me croit-on moqueur; alors que,
simplement, je glande dans la fraternité.

*

Projet lumineux

Tiens, c'est le matin. Mais sans grand jour, comme d'habitude.
Soyons soleil:
ça sera moins fatigant qu'espérer.

*

Grande histoire

Rendez-vous dans ce bistrot où révisent vaguement des lycéennes.
Elles échangent des impressions qui s'entrechoquent autour des auteurs au programme.
Même bistrot où,
à leur âge, nous ne révisions que l'imminente révolution,
non sans quelques citations à peu près de Marx.
Nous chipotions la grande histoire,
et quelques petites soirées aux filles adorablement stratégiques.
Alors, peut-être, nous a frôlés ce courant de temps qu'on appelle bonheur,
puisque le mot existe, puisqu'il y a, de toute façon,
un temps pour déchirer lentement autour des mots.


photo L.D

samedi 11 janvier 2020

Bas les masques



Le monde est un mystère - collage L.D 

Je n'ai jamais compris comment ça marchait, ou plutôt comment ça pouvait tenir depuis si longtemps avec autant de cruauté, de perversité et d'égoïsme. Je tiens sans doute ça d'un hibou qui fut au rang de mes ancêtres...

* cliquer sur l'image pour l'agrandir

dimanche 5 janvier 2020

Restons colle


Ignorons donc ce que nous réserve cette nouvelle année (c'est sans doute mieux ainsi) mais n'oublions pas nos petits rendez-vous "collages", à raison de un... de temps en temps.


Tim Lukemen


Herbot

jeudi 2 janvier 2020

Du bois des pierres



La compagnie des monstres - L.D 2019

Expérience intéressante que d'avoir créé quelque chose à destination des plus jeunes. Même si je crois savoir que parmi les lecteurs du blog les enfants ne sont pas légions. Alors faites passer, comme on dit.

Le propre de l'enfant, même s'il ne se lave pas:
il est propre,
parce qu'il est plus petit et qu'il croit aux plus grands.

Jean-Michel Robert  - Après j'irai chanter