samedi 28 janvier 2017

πολίτικη λύρα


Traduction: politiki lyra, qu'on doit traduire par la lyre de la cité, et la cité en question c'était Constantinople. Trois cordes seulement sur l'instrument, et une taille réduite, mais quand c'est joué avec le cœur ça donne ce qui suit. Le jazz décidément (...) j'ai perdu le reste de ma phrase, mais on s'en fiche. Merci Socrate.



Et quelque chose de plus dansé ici.

Sokratis Sinopoulos

4 commentaires:

  1. Trois cordes suffisent pour dire le monde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tel qu'il est, tel qu'il pourrait être...

      (commentaire à deux voix, donc. Merci Topa)

      Supprimer