vendredi 16 décembre 2016

Matières


Pour Alain Leprest il y avait d'un côté les petits enfants de verre et de l'autre les petits enfants de bois. Il manquait à la liste ceux en plastique et qui fondent facilement. C'est chose faite avec les horreurs commises là-bas (tous les là-bas loin d'ici) au nom de je ne sais quelle vérité indétrônable.
Comme chantait un certain n'ayant pas eu la plume dans sa poche: Basta!


Photo L.D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire