vendredi 7 octobre 2016

Théorbe






Dans le livret de son nouveau disque La mascarade (ECM) Rolf Lisveland raconte un peu la vie de Robert de Visée à Versailles. Avec humour, il le signale comme le premier walkman ou iPod, puisqu'il serait arrivé au compositeur de suivre le monarque en promenade, jouant deux pas en arrière.
Lisveland souligne également les privilèges de l'époque, et se sent heureux d'offrir aujourd'hui une telle musique à tous. Écouté et approuvé.


* Robert de Visée 1655-1732, Francesco Corbetta 1615-1681

2 commentaires:

  1. "...la visée... fondamentale, la visée !..." (Julos)

    (Faudrait jouer un peu de théorbe à tous nos va-t-en guerre, ça les calmerait peut-être un peu...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Faudrait surtout multiplier le budget de la culture par 10)

      Supprimer