lundi 1 août 2016

Mais de quoi se mêle le poète



Preuve de l'efficience de la poésie qui, si elle s'inscrivait dans tous les domaines de la vie humaine, pourrait changer la donne, cette habitation collective des années 70 signée par l'architecte Vladimir Kagouline.
- Ah, ma brave dame, à cette époque on savait bâtir ses rêves!...


* Plus de photos ici.

2 commentaires:

  1. Pas très féru d'architecture, j'apprécie cependant ce que tu nous présentes...
    Une pensée annexe pour Fernand Pouillon qui a oeuvré pas mal en Algérie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le monde des idées n'est peut-être rien sans celui des réalisations...
      (je viens de jeter un coup d'oeil sur Pouillon, va falloir creuser plus avant ça a l'air profond)

      Supprimer