lundi 25 juillet 2016

Penser l'été

Les rêves sont toujours trop lourds.


Je pourrais t'aimer même sans eau courante.


Brûlons les lendemains
et les jours passés.
Photos de Willy Ronis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire