vendredi 15 avril 2016

Bleu Kafka


photo L.D


"Nous avons été chassés du paradis,
mais le paradis n'a pas été détruit pour autant."
Franz Kafka


* Les poètes y traînent souvent, près du grillage, à leurs risques et périls...
(voir ID 628 de Claude Vercey)

4 commentaires:

  1. les poètes trainent leurs pas aussi du côté des grilles des Enfers, balancent leurs pieds dans les nuages, dénichent des mots qui les mordent puis vont se perdre dans le vide galactique ! Merci pour la citation de Kafka Je la prends comme une petite lueur d'oxygène dans ce monde de brutes !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce billet aura donc servi à quelque chose!
      Merci pour tes mots

      Supprimer
    2. C'est bizarre. La citation qui m'est ici attribuée, je ne le reconnais pas. j'aurais donc parlé un jour du Paradis et de son grillage ? ...
      Ah bon...

      Supprimer
    3. Non, bien sûr cette phrase m'appartient (ça prête à confusion?...) SI j'ai renvoyé à ton I.D. c'est que la condamnation d'un poète m'a toujours mis en rogne, comme beaucoup d'entre nous sûrement.
      La phrase de Kafka quant à elle m'a semblé assez bien définir la poésie.

      Supprimer