samedi 13 février 2016

Les sons de la Terre


Je ne vous le présente pas, vous savez certainement ce que c'est, à bord de quoi ça s'est envolé il y a une trentaine d'année et ce que ça contenait. Reste à savoir s'il existe encore ce fameux disque plaqué or, et s'il a enfin rencontré des mélomanes extra-terrestres dignes d'un tel envoi. 


Bon, si c'est là ce n'est pas pour rien, je vais encore faire mon grincheux. Avouez qu'on leur a envoyé le meilleur de nous-mêmes aux E.T. Et pas sûr qu'en débarquant chez nous (autrement que dans la guerre des mondes) ils ne s'indignent d'une telle publicité mensongère. Car enfin a-t-on idée d'éluder ainsi sans vergogne le vrai visage de l'humanité, en tapissant le fond de la gamelle d'une rumeur de mer, d'un chouette blues, d'une couche de J.S. Bach et de quelques chants ethniques d'avant la colonisation mondialisation? Excusez du peu mais ce sont des pansements qu'on a gravé sur cette galette, aussi beaux soient-ils. Et avant d'aller conquérir le cœur d'une étoile on aurait dû rendre le prétendant beaucoup plus présentable.

Nul besoin d'habiter sur la planète Tataouine pour recevoir Blind Willie Johnson en cadeau:



* le titre envoyé dans l'espace était Dark was the night

4 commentaires:

  1. Merci pour le beau cadeau...
    Tu connais peut-être cet hommage de Dylan :
    http://www.wat.tv/video/bob-dylan-blind-willie-mctell-1q85w_2gh7d_.html

    L'idée d'envoyer des "sons" dans l'espace reste tout de même dans le domaine de l'utopie...

    RépondreSupprimer
  2. Imagine que l'E.T. qui découvre le disque le boulotte sans croquer, parce que, faut pas croire, mais sur ces lointaines planètes, on ne se nourrit pas ni de carottes ni de barres chocolatées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça se trouve, ils n'ont même pas encore inventé le phonographe...

      Supprimer