mercredi 30 décembre 2015

Loup


            Promenons-nous dans les bois
            patati et patata

            Loup / y es-tu

            J'y suis
            mais j'y étais bien mieux avant
            Et à ce propos j'adore les gosses
            autrement que sous la dent
            la preuve en est que j'en ai six

            Loup / que fais-tu

            Je traîne ma queue dans les rivières
            aux piles des ponts – honteux et sale
            et en rêvant de déguster
            un ministre à trois compères

            Loup / qu'entends-tu

            J'entends cette bêtise
            venue du fond du moyen-âge
            qui dépeça tous les bons druides
            et couvrit d'ors les imbéciles

            Allez les mioches il est tard
            gonflez-moi cette lune
            – à 3 bars cela devrait suffire
            que je lui hurle ma légende


* Dédié aux enfants qui n'aiment pas la fin du petit chaperon rouge.
** Egalement sur le florilège des éditions Soc et Foc ici en une version légèrement différente.

8 commentaires:

  1. Il faudra, pour les déguster, préparer les ministres avec soin : ces choses-là, c'est bourré de contradictions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sage conseil
      (et tu proposerais quoi comme vin?)

      Supprimer
  2. Voilà un loup qui va passer hors-cadre vite fait !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais juste ce qui est marqué mon enfant (!): le loup, ivre de liberté, va sortir du livre...

      Supprimer
    2. La version "longue" contient cette strophe, en 3ème position:
      J'entends qu'on ne m'accuse point
      d'agneaux qui disparaissent
      de grand-mères en chemise
      que mon ancêtre aurait croquées

      (où il tente effectivement de quitter les livres...)
      RDV en 2016

      Supprimer
  3. Ce loup-là me semble dessiné par Tex Avery (cette espèce aussi risque l'extinction).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Henri, il faut se battre aussi pour sauver l'humour

      Supprimer