vendredi 17 avril 2015

Vieille écorce


Palmier - photo L.D

Nous sommes d'une oasis
qu'on nomme amour ou poésie
lieu frais
clair et possible
et que jamais le vide assèche

8 commentaires:

  1. De belles rides pour le pépère...

    Non, jamais...

    RépondreSupprimer
  2. "...Le vent vient du couchant
    Le métal des caroubiers
    Tout est plus triste qu’autrefois
    Tous les dieux terrestres vieillissent
    L’univers se plaint par ta voix
    Et des êtres nouveaux surgissent
    Trois par trois"
    G. Apollinaire

    RépondreSupprimer