dimanche 1 février 2015

Des heures de colle



Cueillette d'été, René Apallec


On avait déjà évoqué René Apallec et de ses gueules cassées, à l'occasion du centenaire de la grande boucherie de 1914. Qui chemine parfois dans la colonne à dextre de Mille lieux aura vite fait le lien entre ce monsieur grandement virtuel et Herbot, collagiste toulousain*. Inutile de dire qu'il y a sur ces deux sites largement de quoi se faire plaisir si l'on est sensible à cette forme d'art. Ce gars-là recolle le monde comme il aimerait le voir: un peu plus souriant et donc plus humain. Il s'adresse aussi à notre cœur d'enfant, mais ça tous les poètes le font.



* Repéré par GPS, mais on n'est sûr de rien.

11 commentaires:

  1. Cela me plaît bien (sur les deux sites)...

    "Refaire le monde", c'est exactement ça, le collage...
    Et il y a du boulot !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te sais remonter les manches depuis longtemps.

      Supprimer
  2. du décalage, décale âge qui fleure bon le surréel.

    RépondreSupprimer
  3. La Cueillette d'été a ravivé le souvenir d'un immense tableau vu, il y a une quinzaine d'années, au musée royal de Bruxelles. On y montre une rivière de bébés roses dévalant une colline. Nous avons fouillé – un vrai plaisir – dans nos tiroirs de cartes et photos, pensant en retrouver une reproduction. En vain. Je n'ai retenu ni le titre, ni le nom du peintre et le net ne m'a été d'aucun secours – ça m'étonne de lui.

    RépondreSupprimer
  4. Enfin retrouvé ! Trois tableaux qu'on peut entrevoir ici :
    http://www.fine-arts-museum.be/fr/la-collection/baron-leon-frederic-le-ruisseau-volet-gauche-le-glacier-le-torrent-centre-le-ruisseau-volet-droit-leau-leau-dormante?string=torrent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand les enfants repeupleront la Terre, j'espère qu'ils feront moins de conneries que les adultes.

      Supprimer