vendredi 5 décembre 2014

Jouer avec son homme


Photo C.M (oui ça change)


Mon ombre m'a dit un jour: «Il serait honnête qu'au moins une fois on puisse te voir, qu'au moins une fois tu cesses de te planquer derrière un système qui, un jour ou l'autre, atteindra de toute façon ses limites.»
Je l'ai bien sûr envoyée paître. En lui rétorquant que c'était là justement le principe de la poésie, à savoir l'utilisation d'une réalité parallèle pour privilégier l'idée sur l'individu actant, le poème gagnant ainsi en autonomie vis-à-vis de l'auteur.
Elle n'a pas démordu. Elle voulait vraiment que je vous montre son envers, le vrai du vrai de la lumière, le créateur de sa pensée. Si je n'avais pas plié, je suis certain qu'elle m'aurait lâché et adieu la belle complicité (déjà qu'elle n'est dispo que par beau temps cette flemme...)
Le jour où elle m'a tiré le portrait, et quitte à péter plus haut que mon équateur j'ai mis des lunettes noires. Ça préservait un peu du mystère et tout le monde était satisfait. 

*
Pour celles et ceux qui ne peuvent faire leur vaisselle qu'en musique, en voici une qui leur donnera l'envie de se déhancher, les mains dans la mousse. Bien évidemment, c'est l'ombre qui a choisie...



14 commentaires:

  1. Ton ombre est vraiment facétieuse et exigeante, mais elle t'a bien eue

    RépondreSupprimer
  2. où l'on peut voir que la bouche est aussi un œil (ou le contraire )
    :-)))

    RépondreSupprimer
  3. L'ombre a bien fait : jamais je n'aurais imaginé une telle paire de lunettes !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça s'entretient avec du rouge à lèvres.

      Supprimer
  4. Jouer avec sa femme est souvent plus difficile, au temps des ombres, même si les lunettes cachent parfois le passé, l'irrémédiable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rendez-vous, vous êtes cernés !
      (Hommage aux yeux de Bonnie)

      Supprimer
  5. " Le vrai du vrai de la lumière ", est-ce ta part d'ombre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma part d'ombre, comme tu dis, est plus vivante que moi. Comment ne pas penser à Barbara...

      Supprimer
  6. Sympa. Les yeux, on les devine, mais le mystère reste entier quant aux mains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles sont de taille moyenne, ni belles ni moche, et je ne me ronge pas les ongles (:-

      Supprimer
  7. des lunettes de star, ton ombre est comblée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une star chinoise alors (ces trucs viennent de là-bas)

      Supprimer