mercredi 3 septembre 2014

Les vacances de l'ombre




Vacances d'allure modeste. Elle a dormi, marché, pédalé, souffert aussi dans les côtes. Elle a réfléchi à ce qu'elle était vraiment, à ce qu'elle voudrait (pourrait) devenir ou ne pas devenir. Elle a flatté ses rêves les plus intimes pour mieux les endormir et elle a lu souvent jusqu'au coucher du soleil – ô, privilège du temps libre. Un jour elle a dansé, seule, au milieu d'une petite route déserte, afin de voir si elle savait encore. Elle s''est faite ciel étoilé, montagne des bergers, et elle a jeté l'éponge sur des choses sans importance... En somme, elle a fait prendre l'air à son égo, et son ego l'en remercie. 


Photos L.D

12 commentaires:

  1. J'adore !!!! C;est une belle et bonne idée que cet hommage à son ombre.... des fois qu'elle voudrait vivre ses aventures de son côté, comme dans le récit de Chamisso. Pour autant il ne faut tout de même pas trop la flatter, il peut lui arriver parfois de vouloir prendre toute la place :-) comme ici http://kwarkito.blogspot.fr/2010/11/la-photo-qui-fait-parler.html

    RépondreSupprimer
  2. l'ombre prend des vacances en hiver, alors on la salue et on attend qu'elle fasse signe.

    RépondreSupprimer
  3. Ton billet de rentrée n'est pas un invalide...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bourse modeste à Paris demanderait où est le camping des invalides (!)

      Supprimer
  4. Elle en connaît un rayon. C'est pourquoi elle se fait mousser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est surtout sympa de me tenir compagnie...

      Supprimer
  5. Les ombres d'homme et de machine se mêleraient-elles pluss intimement que leurs "propriétaires" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon vélo vieux de vingt ans et moi sommes en osmose (!)

      Supprimer
  6. Elle s''est faite ciel étoilé
    montagne des bergers
    et elle a jeté l'éponge
    sur des choses sans importance
    Voilà de vraies vacances !

    RépondreSupprimer