dimanche 24 août 2014

Passé composé


En triant des photos chez ma mère (partie vivre dans le monde bienheureux des sans mémoire) j'ai trouvé celle-ci, au format 10x10. 
Enfant, je passais toutes mes vacances à la campagne en Haute-Loire, chez des grands-parents taciturnes; pays agricole plein d'aventure où je disparaissais souvent.




J'ignore qui a pris cette photo, mais le labo à l'époque a eu la bonne idée de tirer ce qui passerait pour un négatif foireux.
Foireux? C'est à voir. La double exposition anime l'image: moi jouant aux boules n'en étant que plus vivant (ai-je fais des progrès depuis, ça aussi c'est à voir...) On ne sait pas si le chat était sur la première ou la seconde prise mais il est là, tel un figurant de passage. La voiture est immatriculée dans le Var, ce qui complique l'investigation.
Le cadrage a lui aussi un je ne sais quoi de bien vivant: beaucoup à gauche, peu à droite où la lumière donne toute sa présence au jardin. Bref, c'est un chef-d'œuvre où je ne m'y connais pas !

16 commentaires:

  1. et la diagonale descendante suggérée, ce qui ouvre l'avenir. après les lignes de la main, les lignes photo graphiques. (avec vérification in vivo).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère au moins avoir gagné le point... Même aujourd'hui, je ne vais guère plus loin dans l'avenir !

      Supprimer
  2. Les fantômes ont la vie dure (c'est très beau)

    RépondreSupprimer
  3. Un chef-d'œuvre en effet. De ceux qu'on aimerait avoir commis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi il est des artistes qui s'ignorent ...

      Supprimer
  4. Ceci m'a rappelé cette œuvre de Plonk & Replonk :
    http://3.bp.blogspot.com/_OhGGUzXs2IY/SruJJPSJ5kI/AAAAAAAACTE/1UZ2UAeYGu4/s400/la+classe+d%27hyperactifs+de+Mlle+Bemolle.jpeg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le photographe avait-il quand même dit: "Ne bougeons plus" ?

      Supprimer
  5. Ce sont les belles surprises de la double impression...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais quand on veut faire ça sciemment, ça manque toujours de naturel.
      (comme si le hasard était plus fort que nous)

      Supprimer
  6. on y revient, essaie en pure perte d'en élucider l'énigme, puis le grain de ce temps enfui, très beau, oui

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aujourd'hui je sais enfin à qui appartenait la Dauphine rouge.

      Supprimer
  7. Oui le hasard est parfois un merveilleux pourvoyeur de surprises... C'est un peu comme la tarte tatin. Un accident, une erreur qui se transforme en miracle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup l'erreur des sœurs Tatin (tiède, avec une petite boule de glace à la vanille, c'est le top)

      Supprimer
  8. photographie palimpseste : un chef d'oeuvre oui ! :))

    RépondreSupprimer