jeudi 28 août 2014

Cailloux, nez (2)


     Petit moment de détente à la rivière (ça faisait longtemps...)


Sculpture éphémère



L'un des nombreux modèles en tête: A.Zavatta


clown, abattant dans la risée, dans le grotesque, dans l’esclaffement, le sens que contre toute lumière je m’étais fait de mon importance. (Henri Michaux)

4 commentaires:

  1. Beau rapprochement... Belle lumière, aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une petite pensée aussi pour le clown allemand du livre (et film) Effroyables jardins.

      Supprimer
  2. Le nez.
    Certains se le font raboter.
    Quel manque d'humour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La tirade des nez, l'un des hauts sommets de la littérature française.

      Supprimer