lundi 20 janvier 2014

Les temps morts ( billet spécial centenaire)



René Laloux, vous connaissez, c'est le réalisateur avec Roland Topor de la planète sauvage.
On retrouvera ici les deux compères dans une œuvre très noire, avec toujours Alain Goraguer à la musique et la voix de Roland Dubillard.





           
 Roland Topor, déguisé en gueule cassée :

8 commentaires:

  1. Noir de chez Noir...
    Topor nous manque "cruellement"...

    RépondreSupprimer
  2. « Max Lampin est une ordure.» (Topor) Et malgré tout...

    RépondreSupprimer
  3. l'homo assassinus ou criminelus, une description scientifique imparable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ferré nous manque, Béranger nous manque ...

      Supprimer
  4. Réponses
    1. L'effort de guerre provoque toujours un excès de tueurs.

      Supprimer