dimanche 10 novembre 2013

Les images


    "L'image produit de l'imaginaire, elle se prête à nos rêves, et la photographie, qui est aussi une image, est donc moins la reproduction du monde que le point où celui-ci comme tel est "réfracté" par le songe, le carrefour où nous pourrons décider de lui préférer notre "moi" avec ses mythologies, ses pénuries, ses fantasmes."  ( Yves Bonnefoy )



Eric Poitevin

                 
                     
         Évangile


         Reposant sur le flanc
         les pattes encordées
         la bête saigne encore
         par ses yeux grands ouverts
         de l'eau de source et des fougères

         Chaque hiver on espère
         le printemps chaque été
         on redoute l'hiver

         Mais voilà que la mort nous fait signe de nous taire. Car la bête 
         bougé, car la bête se délivre et d'un coup de reins solide se redresse 
         et fait front.

         Demain c'était hier, on la verra partout. Gracieuse sous un saule
         ou sautant d'un bond la route. Ici pourtant on se rassure: la chambre
         froide est collective et de marque allemande.

           L D (Déménagements)

11 commentaires:

  1. c'est brutal. les images c'est aussi : obliger à voir, ou pour le moins insister sur. même si on peut toujours imaginer que la maman de bambi n'est pas morte. bambi sans majuscule : on a tous un ou une bambi qui traine quelque part.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son ami Pan Pan aurait souhaité changer de nom ...

      Supprimer
  2. Cette image est dure à "avaler"...
    C'est que dans la forêt d'Andaines toute proche, on a encore des riches qui pratiquent la chasse à courre !...
    En revanche, ton poème est revigorant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les poèmes s'appuient malheureusement sur le réel. J'habitais alors à trente mètres d'un rendez-vous de chasse équipé d'une chambre froide.
      J'ajoute que je suis un sale intello, que j'ai déjà goûté du chevreuil et que j'ai trouvé ça excellent.

      Supprimer
  3. Une image dure à avaler mais le texte de Bonnefoy nous prévenait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était peut-être pas le meilleur sujet pour rendre hommage à sa pensée ...

      Supprimer
  4. Aujourd'hui, la chasse, à quoi ça cerf?

    La dame de Haute-Savoie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici, dans le poème, à poser l'éventualité d'une ultime parabole.

      Supprimer
  5. lumière crue
    j'ai assisté malgré moi l'an dernier à cette horreur.le cerf est venu tout près de moi se jeter dans l'étang et la horde de chiens, la horde humaine inhumaine en rage sanguinaire crier pour affoler cette beauté sauvage superbe.. je ne peux retourner près de cet étang sans y voir ce cerf..
    merci pour lui
    telos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En voir un, la nuit, dans ses phares, et le monde n'est plus le même.

      Supprimer
  6. Le flan au cerf, c'est bien bon ...
    Merci à Yves (Ah oui) de m'avoir signalé cette coquille imbécile ( oubli du c à flan.)

    RépondreSupprimer