dimanche 25 août 2013

Persiennes


         J'ai fait un rêve c'était l'été
         Hiroshima n'avait jamais 
         été soufflée des grues cendrées
         s'y posaient sur les arbres

         Et dans mon rêve plein de silence
         et de torpeur il y avait 
         un joli cul pour qui j'avais
         la plus durable des tendresses

         Et dans mon rêve une machine
         à laver vous durait trente ans
         et puis dehors il y avait
         la mer des chèvres et des Gauguins



Pierre Bonnard- La sieste

6 commentaires:

  1. Cette chute de rein – fort jolie au demeurant – : un retour à la réalité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ( il y a une grotte derrière la chute de reins )

      Supprimer
  2. Me croiras-tu si je te dis que le captcha du commentaire précédent était "CULddsn" ? Quel raffinement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais qu'il fallait passer par un captcha sur mille lieux. J'essaye d'enlever ça, pour l'instant sans succès (où est-ce bordel?)

      Supprimer
    2. C'est le seul blog de chez blogspot qui m'embrenne avec un captcha – pas toujours lisible.

      Supprimer
    3. Je crois que cette fois c'est OK, le vilain catch K a disparu.
      Encore mille excuses, mais je ne m'étais jamais envoyé de message.

      Supprimer