samedi 27 juillet 2013

L'arbre araignée


Photo L.D


Ou la patience des arbres ...

      Exceptionnel: il a mis quinze ans pour grimper cinq mètres de falaise ! 

8 commentaires:

  1. Quinze ans pour cinq mètres, les sages avaient raison d'affirmer : « Si tronc pressé, arbre dessécher.»

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le Aï de l'arboriste. Un lointain cousin des ents ...

      Supprimer
  2. il s'agrippe, racines à nu et volonté de rester, un bel exemple. les arbres ont tant à nous dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sans doute pour cette raison qu'on les aime ...

      Supprimer
  3. J'espère pour lui qu'arrivé en haut il va se trouver confortablement assis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il va faire une pose de quelques mois, le temps de goûter à la vue et puis hop! il redescendra.

      Supprimer
  4. Ton arbre magnifique est à rapprocher du pin cembro que Patrick Joquel m'avait envoyé l'autre jour...
    La leçon à tirer (si leçon il y a), c'est que chaque arbre est unique...
    En fait, il n'a pas le choix : ou il s'adapte au prix d'acrobaties et de tours de reins qui nous seraient "fataux", ou il crève !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Photo prise en Ardèche il y a deux ans. C'est ton billet sur P. Joquel qui m'a donné l'envie de la sortir du disque dur.

      Supprimer